Fork me on GitHub
Deux heures de trajet séparent Paris d'Anvers. Je ne commenterai pas le hall de gare qui est tout simplement magnifique (Note pour plus tard : Ne pas oublier d'en prendre des photos) mais la population que l'on découvre autour de cet évènement qu'est la Devoxx : Du Geek (Ceci n'est pas une critique !). L'hôtel est plein à craqué de devers et même le voyage en train n'a pas pu se faire sans sortir un Laptop et taper quelques commandes Git. Un peu comme à un JUG, et d'ailleurs comme dans d'autres rencontres du genre, il est vraiment agréable de pouvoir échanger avec d'autres personnes de son espèce. On pourrait même se dire que la moelle de ses soirées/journées prend tout son sens autour d'une bière lorsqu'on discute pendant des heures sur  les différences d'expérience que l'on a eu sur telle ou telle technologie. J'apprécie ces moments à différents niveau mais ce que je préfère, c'est le côté "validation de ses acquis". On parle technique, on s'assure de ne pas se fourvoyer pas dans une impasse inutile (on en rigole quand c'est le cas), on emmagasine de l'information à digérer dans Google plus tard. Bref, on se positionne dans un monde où l'écosystème est trop riche pour un seul homme, histoire de continuer à tracer sa route sans toucher les chicanes. Du plus doué au moins doué, du plus chanceux au moins chanceux, l'écart des environnements professionnels est le plus frappant. Car si on peux observer que l'innovation est omniprésente, les regrets de ne pouvoir l'apporter au bureau le Lundi est flagrant (la plupart du temps). En plus de venir pour la première fois à Anvers, je vais faire mes premiers pas dans une conférence internationale d'envergure. Can't wait.

Published

17 November 2010

Tags